Editionen

L’Apocalypse de Cambrai

Le grand art de l’enluminure carolingienne

Cambrai, Médiathèque d’Agglomération de Cambrai, Ms. B 386


L’Apocalypse de Cambrai brille mystérieuse­ment du fond des ténèbres de l’Histoire : un trésor d’images vieux de plus de 1100 ans, qui a résisté étonnamment bien aux tribulations des siècles. Les 46 illustrations en pleine page, déployant les visions eschatologiques de saint Jean, transportent le spectateur dans la grande époque des Carolingiens

 

Quatre Apocalypses seulement datent de la période carolingienne

Quatre manuscrits seulement de l’Apocalypse remontant au IXe siècle ont été conservés dans le monde entier. Celui de Cambrai, dans le Nord de la France, est le plus coloré et le plus vivant. 46 de ses 96 pages, au format d’env. 31 × 23 cm, sont ornées de miniatures en pleine page. Ses 46 miniatures en pleine page se rattachent stylistiquement à l’art chrétien de l’­Antiquité tardive, enrichi d’influences franques.

L'Apocalypse de Cambrai est en outre la seule de cette période qui soit abondamment ornée d’éléments iconographiques narratifs, par exemple des architectures de temple et de ville, et des plantes stylisées. Ce style puissamment narratif et pictural confère aux miniatures dynamisme et vitalité. Cette impression est encore renforcée par la riche vivacité des couleurs, restées d’une étonnante fraîcheur après plus d’un millénaire.

 

La vision du Jugement dernier et du renouveau dans des images d’une grande force expressive

Les apocalypses sont des textes religieux qui ont pour sujet les visions et les prédictions concernant les fins dernières du monde. La plupart se rattachent à la perspective du Jugement dernier et de l’avènement divin d’un monde renouvelé. L’Apocalypse de Jean est le dernier livre du Nouveau Testament.

Les images mystérieuses et presque surréalistes dans les visions de Jean fascinent les hommes depuis toujours. La créativité des artistes est à la hauteur de la multiplicité des sens du texte. Stimulés par la langue ouvertement symbolique du livre, les artistes se sont créé leur propre représentation des événements à venir et se sont sentis appelés à exprimer les visions dans le langage formel de leur temps. Chaque manuscrit enluminé de l’Apocalypse est donc unique et propose des découvertes qui lui sont propres – pour cette raison, ces ouvrages sont des objets de collection fascinants !

 

L’art de l’Antiquité tardive comme modèle

Les artistes de l’Apocalypse de Cambrai se sont manifestement inspirés de la peinture chrétienne de l’Antiquité tardive : des architectures de temple avec colonnes, chapiteaux corinthiens et palmettes sont employés comme des éléments de décor typiques. Tous les personnages sont imberbes et juvéniles, ils portent fréquemment tunique, toge et sandales ; les personnages sacrés sont représentés pieds nus, à l’instar des divinités antiques. La construction le plus souvent en registres et la clarté des lignes mettent de l’ordre dans l’image. Les personnages campés en deux dimensions gesticulent avec éloquence, mains levées et yeux grand ouverts, ce qui leur donne une vitalité toute particulière.

Chaque miniature est entourée d’un encadrement orné d’une grande variété de motifs. Aucun encadrement ne ressemble à l’autre, tant pour les motifs que pour les couleurs. La palette chromatique de l’Apocalypse de Cambrai est aussi fraîche que variée : les agréables tons de bleu, de rouge, d’ocre, de jaune et de vert sont harmonieusement composés, et les surfaces soigneusement remplies. Les miniatures ­procurent du réconfort, malgré le sujet de la Fin des temps – c’est un univers d’images et de ­couleurs dans lequel on aimerait s’attarder ­longtemps.

 

Le manuscrit le plus célèbre de la bibliothèque de Cambrai

La bibliothèque publique de Cambrai conserve plus de 900 manuscrits médiévaux, dont le plus ancien date du VIIe siècle, et 600 incunables. Mis à temps en sécurité, ce patrimoine européen a pu par chance échapper aux deux guerres. L’édition en fac-similé de l’Apocalypse de Cambrai rend aujourd’hui accessible à tous le manuscrit le plus célèbre de cette bibliothèque.

 

Pour commander la documentation

Demandez votre avantage du prix de prépaiement, valable jusqu’au 30 juin 2016.

Vous souhaitez en savoir plus ou avez des suggestions ?
N'hésitez pas à nous contacter.

 

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

l’Apocalypse de Cambrai

l’Apocalypse de Cambrai

l’Apocalypse de Cambrai

L'Apocalypse de Cambrai en quelques lignes

Cambrai, Médiathèque d’Agglomération de Cambrai, Ms. B 386

Date de réalisation: fin IXe siècle
Lieu de réalisation: France (Cambrai?)
Format: env. 31 × 23 cm
Volume: 96 pages (48 feuillets)
Contenu: Apocalypse
Langue: Latin


Provenance: Le lieu de réalisation reste inconnu jusqu'aujourd'hui. Toujours est-il que l'Apocalypse de Cambrai figure dès les Xe-XIe siècles dans les registres de la bibliothèque de la cathédrale de Cambrai.


L'édition en fac-similé de l'Apocalypse de Cambrai doit paraître au printemps 2017 aux Éditions Quaternio de Lucerne.